Trélazé : Ecoqua... éco quoi?

Publié le par addult

Lorsqu'il y a une vraie concertation, tout le monde en sort grandi. L'inverse est aussi vrai pour ceux qui nient le rôle des associations alors qu'ils vantent ces dernières quand ça les arrange.

Ecoquartier vous avez dit écoquartier ?

La nouvelle est tombée lors du dernier conseil municipal et la presse s’en est fait l’écho : la municipalité de Trélazé va signer deux chartes d’écoquartier sur la Quantinière d’une part et la Manufacture des Allumettes d’autre part.

Mais quelle mouche écologique a piqué monsieur Goua ? Du côté de l’association des habitants de la Quantinière c’est la stupeur : notre quartier que l’on nous a vendu comme un quartier-jardin serait devenu par un coup de baguette magique municipal un écoquartier ? Vous n’y pensez pas ! Le projet n’a pas été concerté malgré les efforts répétés d’ADDULT et des associations et il ne respecte pas les 20 critères de la chartre nationale des écoquartiers.

En fait sur la Quantinière la municipalité à dix ans de retard dans cette démarche et elle a laissé le quartier dériver au gré des désiratas commerciaux de l’aménageur Besnier qui a manifestement bâclé son projet urbain tant dans la conception que dans la réalisation : abattage d’arbres centenaires, assèchement de mares, constructions non maitrisées, équipements publics sous évalués ; autant de combats qu’a mené ADDULT ou d’autres associations.

Certes il reste des aspects intéressants dans l’opération d’aménagement de la Quantinière mais aussi beaucoup de motifs d’inquiétude pour ses habitants. En tout état de cause ce quartier n’est en rien un écoquartier !

Tel n’est pas le cas du quartier des Allumettes. Là l’aménageur Podeliha et la ville ont mis en place, à la demande des associations, une vraie concertation. La CLCV, la Sauvegarde de l’Anjou, le groupement des commanditaires et les artistes présents sur le site ont leur mot à dire sur le projet. Ils participent aux choix urbanistiques, architecturaux, écologiques et programmatiques et ceux ci vont dans le bon sens de l’histoire du site et dynamise son avenir. Même si la démarche écoquartier aurait dû être engagée plus tôt le projet des Allumettes s’inscrit bien dans la démarche écoquartier… pour l’instant.

En conclusion « carton jaune » à la mairie pour la Quantinière et « carton vert » pour les Allumettes.

 

Trélazé : Ecoqua... éco quoi?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article