« 125 euros c’est la somme que Mr Goua veut bien consacrer à la sensibilisation à l’environnement sur Trélazé. ADDULT se révolte ! »

Publié le par addult

 

La réponse d'Addult ci-dessous.
 

 Trélazé le 13 septembre 2018


 

Objet : demande de subvention exceptionnelle d’ADDULT


 

Monsieur le Maire, mesdames et messieurs les adjoints et conseillers municipaux.


 

Dans votre courrier du 10 juillet 2018 vous nous informez :

  • que la demande de subvention exceptionnelle de 250 euros serait ramenée à 125 euros,

  • que l’association ADDULT avait bénéficiée de 5000 euros de prestations prises en charge par la Ville en 2017 et 2018.

Sur le premier point nous considérons que ce montant de 125 euros est dérisoire, humiliant et décourageant pour notre association sachant qu’ADDULT ne bénéficie que d’une subvention de 100 euros par an.

Sur le second point le montant de 5000 euros est exagéré dans le but évident d’infantiliser notre association et de démontrer sa dépendance au bon vouloir de la Ville. Vous rêvez de transformer fictivement la ville en une société privée facturant tous ses services afin de décourager les associations que vous considérez comme gênantes.

Le coût de la salle (15 fois 242 euros soit 3630 euros) ne devrait pas nous être rappelé puisqu’il n’est jamais facturé aux associations à but non lucratif !

Par ailleurs on ne voit pas comment vous évaluez à 1370 euros (5000-3630) le prêt de 100 chaises et 20 bancs pour notre soirée sur la thématique de « l’arbre ». Aucune société privée ne pratique ce tarif !!! D’ailleurs la Ville elle-même par courrier en date du 18 mai 2018, signé Chantal Geoffroy, estimait ce coût à 117, 80 euros !

Si nous suivons votre raisonnement, ADDULT serait tout à fait fondée à convertir en numéraire ses activités à l’instar de :

  • son intervention dans le cadre des Temps d’Activité Périscolaire depuis 2 ans à l’école Daguerre,

  • ses participations aux réunions concernant entre autres le projet des Centres sociaux, l’organisation du Forum des associations, de la préparation de la Fête du printemps, de l’animation de la Commission extra-municipale « Déplacements doux » où il est produit de l’intelligence,

  • ses projets innovants comme le partage de jardins et la grainotheque.

Pour en revenir à la salle de la Maraichère, les manifestations qu’on y propose accueille régulièrement entre 70 à 110 personnes. Loin de s’arrêter à ce critère quantitatif, nous pouvons nous enorgueillir à l’écoute des réactions, et vous ne serez sûrement pas indifférent à cet aspect, de contribuer positivement à l’image de la Ville.

Lors de ces moments, ADDULT ambitionne et s’efforce d’apporter, en premier lieu aux Trélazéens, des éléments d’information exigeants, rigoureux et alternatifs afin de poursuivre une réflexion orientée vers la transition écologique. En se retournant uniquement vers les 12 derniers mois, nous avons eu la satisfaction de proposer le Festival Alimenterre, de faire connaître l’association Terre de Liens, de présenter la documentariste Marie-Monique Robin, d’écouter l’acteur professionnel Pascal Durozier réciter Jean Giono.

Malheureusement, ce n’est pas par l’écho de vos conseillers que vous pouvez vous en faire une idée puisque nous les y rencontrons que fort peu.

Manifestement, alors que la vie associative est loin d’être dynamique, vous voulez décourager certaines associations de Trélazé qui pourtant ont une vision constructive du dialogue démocratique. Par ailleurs les décisions de la Ville en matière de subvention sont le plus souvent incompréhensibles si ce n’est sous un angle clientéliste.

Toujours est-il qu’ADDULT ne déviera pas de sa démarche car ses membres ont parfaitement intégré que leur engagement citoyen et associatif sera strictement bénévole et gracieux.

C’est donc déconcertés et déçus que nous vous adressons, Monsieur le Maire, nos salutations.


 


 

Le Président,

GALISSON Michel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article