La majorité municipale « vote en éclats » à propos de la demande de subvention d’ADDULT

Publié le par addult

La majorité municipale « vote en éclats » à propos de la demande de subvention d’ADDULT
La majorité municipale « vote en éclats » à propos de la demande de subvention d’ADDULT

Ce lundi 24 au soir la séance du Conseil municipal s’est brusquement animée quand la demande de subvention exceptionnelle de 250 euros d’ADDULT est venue à l’ordre du jour.

Au préalable avait été exposé des rapports intéressants (consultables en mairie) portant sur plusieurs millions ou centaines de milliers d’euros sur l’action du CCAS, de l’association Léo Lagrange, ou sur la gestion de l’eau et des déchets.

Mais quand le maire annonça que la demande d’ADDULT ne serait accordée qu’à hauteur de 125 euros, Mr Garcia de Trélazé Citoyen Solidaire prit la parole pour défendre l’action de notre association et le bien fondé de notre demande pour couvrir le déficit de notre soirée de l’arbre de juin 2018. D’autant que la subvention annuelle d’ADDULT n’est que de 100 euros par an, c’est qui est fort peu pour l’environnement.

Contre toute attente, alors que le conseil se déroulait sans aucune intervention s’en suivit un long débat ou de nombreux conseillers de la majorité et de l’opposition prirent la parole ce qui n’est pas très courant en conseil municipal à Trélazé ! La plupart soulignèrent l’intérêt de l’action d’ADDULT pour la défense de l’environnement et la qualité de ses soirées à thème mais beaucoup d’élus de la majorité défendirent l’idée que 125 euros c’était bien suffisant pour aider ADDULT.

Le débat prenant de l’ampleur Mr Goua proposa alors de porter la subvention exceptionnelle à 200 euros (si ! si !) et là, pour une fois, la majorité se divisa, une partie de l’équipe municipale vota contre (7), une autre s’abstint (5), mais avec l’appui de l’opposition la subvention de 200 euros fut votée (par quinze voix) !

ADDULT se réjouit de ce réveil éco citoyen mais tient à apporter quelques précisions sur des propos entendus en séance (le public peut assister mais n’a pas le droit à la parole en conseil municipal) :

  • Si la soirée de l’arbre n’a pas pu trouver son équilibre financier c’est suite à un avis de tempête et d’orage sur Trélazé ce jour-là.

  • Contrairement à ce qui a été dit, cette manifestation n’a pas eu lieu dans une salle prêtée par la collectivité mais en plein air au musée de l’ardoise que nous remercions encore.

  • Les élus de la majorité ont proposé à ADDULT de « vendre du saucisson » ou de faire « des soirées belotes » pour équilibrer ses finances mais ce n’est pas dans l’objet social de l’association.

  • Les élus craignent un précèdent en assurant l’équilibre du budget d’une association, c’est pourtant ce qui a été fait plusieurs fois sur Trélazé et pour des sommes infiniment plus importantes que les modeste 250 euros demandés.

  • Le maire a déclaré que le courrier d’ADDULT du était « un tissu d’injures », c’est totalement faux, il était courageux bien au contraire et soulignait simplement le caractère « clientéliste » de certaines subventions généreuses alors que certaines associations classées, à tort comme ADDULT, dans l’opposition sont brimées sur le plan financier.

Les élus de la majorité ont encouragés ADDULT à déposer un projet de demande de subvention pour 2019 en amont d’un projet et non en aval : nous les en remercions et c’est ce qui sera fait dès cette semaine.

 

Publié dans le petit rapporteur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Tout notre soutien aux bénévoles d'ADDULT <br /> "Sur un enjeu aussi important, je me surprend tous les jours à me résigner, tous les jours à m’accommoder des petits pas alors que la situation universelle au moment où la planète devient une étuve mérite qu'on se retrouve et qu'on change d'échelle, qu'on change de paradigme" Nicolas HULOT, sur France Inter le 28 août 2018
Répondre
L
Merci pour votre soutien, c'est l'intervention de J.F Garcia TCS qui a fait bouger le positionnement du Maire avec l'appui d'une partie de sa majorité et l'unanimité des élus de l'opposition. La citation de Nicolas nous la faisons nôtre, et nous souhaitons vivement que de nombreux Trélazéens et Trélazéennes nous rejoignent pour changer d'échelle