Le petit rapporteur inquiet sur le nucléaire

Publié le par addult

Hier soir (17/04/2013), sur France-Inter, dans l'émission "Le téléphone sonne", nous avons pu constater l'intéressante évolution des discours de Pierre-Franck Chevet, président de l'ASN (autorité de sûreté Nucléaire) et de Jacques Repussard, directeur de l'IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire):

Ils affirment clairement qu'un accident type Chernobyl ou Fukushima se produira en France et qu'il faut s'y préparer.

L'ASN a formulé plus de 1000 mises en demeure. Si l'exploitant les met toutes en œuvre, la probabilité d'un incident majeur sera très faible, ainsi que les conséquences éventuelles! [Mais en attendant??? En avons-nous les moyens??? N'y aurait-il pas mieux à faire avec cet argent?]

L'ASN affirme qu'un constat d'anomalie pourrait la conduire à faire arrêter un ou plusieurs réacteurs et déclare qu'il faut que le système électrique français dispose de marges pour faire face à cette situation!

Au sujet du développement des énergies renouvelables et la sortie du Nucléaire, ils considèrent qu'il faut aussi prendre en compte le fait que les centrales nucléaires ont une durée de vie limitée, dont la prévision est difficile et qui ne sera pas nécessairement la même pour tous les réacteurs. Il est donc important d’anticiper la transition vers de nouveaux moyens de production permettant de couvrir la demande d’électricité future.....

Intéressant? Ça bougerait-il?

Réécouter l'émission: http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=613426

Voir sur le site de l'ASN la présentation du rapport 2012 de l'ASN:
http://www.asn.fr/index.php/S-informer/Actualites/2013/Presentation-du-Rapport-2012-de-l-ASN

Rien n'est encore gagné, mais ça bouge un peu, non?

Publié dans le petit rapporteur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article