Letrre ouverte à l'aménageur Guérinière Quantinière M. Besnier

Publié le par addult

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trélazé, le 6 juillet 2012

 

Monsieur BESNIER

255, rue de la Renaudière

44300 NANTES

 

 

Monsieur,

 

Par courrier daté du 22 février 2012, nous posions plusieurs questions à Monsieur le Député Maire concernant la partie de la rue F. Mauriac que nous considérons comme une anomalie entre les îlots 16 et 19, non pas dans le non respect de la réglementation, mais dans son manque de bon sens.

Sa réponse datée du 8 mars 2012 précise notamment pour la question c : «  La commune et l'aménageur informent les promoteurs et les particuliers qui en font la demande, des permis de construire délivrés antérieurement à leur opération ».

N'était-ce pas une obligation de votre part que de délivrer à tous les futurs acquéreurs un plan de masse indiquant les constructions environnantes ?

L'architecte de zone, dans sa mission de visa préalable à tout dépôt de demande de permis de construire, ne devait-il pas alerter le promoteur puis que sa demande était postérieure à celle du Val de Loire pour le bâtiment collectif ?

Selon nous, cette situation risque de compromettre le bien-être et le vivre ensemble des habitants concernés.

Dans nos demandes précédentes, nous avions clairement indiqué que ce grand projet d'aménagement nécessitait un lieu spécifique donnant les informations consultables par la population pour qu'elle s'approprie le projet. Vous n'avez pas donné suite. Le résultat dans le cas présent ne donne pas une image positive des aménageurs et promoteurs...

Ce projet mettra encore des années pour arriver à son terme, aussi nous renouvelons notre demande.

D'autre part, la création de jardins familiaux avait été envisagée, qu'en est-il à ce jour ?

Dans l'attente de vos réponses, veuillez agréer, Monsieur, nos salutations.

Michel GALISSON

Président.







 

Ps: en pièces jointes les courriers du 2 février 2012 et du 8 mars 2012

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article