Lettre au futur Mac Donald de Trélazé

Publié le par addult

 

 

à Didier FOUACHE

futur gérant Mac Donald Trélazé


à Jean Pierre PETIT

Président Mac Donald France

1 rue Gustave Eiffel

78045 Guyancourt


 

 

LETTRE OUVERTE

 

Objet: Développement durable dans votre nouvelle implantation de Trélazé

 

Nous sommes une association Trélazéenne impliquée dans une démarche de Développement Durable concernant les projets urbanistiques privés ou publiques de notre ville.

Vous allez très prochainement vous implanter près du Village Santé ( permis de construire N? 0493509T0004 du 17 mars 2009).

Nous savons en particulier au travers de votre site Internet que votre entreprise Mac Donald est très attachée à une démarche de Développement Durable et nous nous en réjouissons.

Nous avons constaté que cette démarche est très diversifiée et multiple allant de reconversion des huiles des friteuses en bio- diésel, aux urinoirs sans eau , à la sauvegarde des hérissons etc...

Nous regrettons cependant que celle ci ne soit pas orientée plus vers le contenu des assiettes, mais ce n'est pas ici l'objet de cette lettre ouverte.

Nous avons choisi ici de vous alerter sur 4 points où il nous semble que la préoccupation écologique n'a pas été prise en compte alors qu'elle l'a été sur d'autres sites.

(en référence en vert à des articles issus de votre site internet)

 

1>> Intégration Environnementale

 

Votre restaurant va être implanté dans une zone exceptionnelle. Il sera situé en effet à la lisière de la zone protégée des Ardoisières, à 100 m d'un vieux fonds et à 200 m de l'entrée de la dernière mine d'Ardoise en activité en France. Or l'Ardoise est cruellement absente de votre bâti.

 

Par souci d'intégration paysagère, il serait judicieux et convenable d'intégrer l'Ardoise de Trélazé dans votre bâtiment à l'extérieur comme à l'intérieur.

Nous pensons à des ventelles en ardoise, des parements en ardoise à l'intérieur et à l'extérieur( en remplacement du grès gris ceram), des murets en ardoise, des dallages en ardoise etc.

Le vieux mur latéral (photo ci jointe) devrait être protégé et réhabilité.

Enfin il serait intéressant qu'une information sur l'exploitation des Ardoisières soit affichée dans le restaurant pour les clients de passage.

 

? Qualité d'intégration

Au-delà du modèle de bâtiment choisi, McDonald's s'adapte aux particularités des sites par la forme des toitures ou les matériaux de couverture et de façade. "Par exemple, dans l'ouest de la France, nous optons pour des matériaux imitant l'ardoise", commente Alain Velut. En matière de façades, si le travail a commencé à Paris, il se poursuit partout en France en conjuguant respect du style architectural des bâtiments, harmonie des couleurs, sobriété des enseignes et qualité des espaces verts.

Ces efforts d'intégration rejoignent les préoccupations grandissantes des collectivités et des citoyens en la matière. "Aujourd'hui, à l'occasion de nos contacts avec les municipalités, l'intégration architecturale et la performance écologique sont les premiers sujets évoqués. La qualité de nos constructions, de nos espaces verts, de nos décorations intérieures, mais aussi nos équipements de récupération d'huiles usagées et d'économie d'énergie sont très bien accueillis", relate Vincent Quandal Parfois encore, certaines collectivités ne souhaitent pas la présence de restaurants McDonald's sur leurs territoires. "Aux refus idéologiques, nous apportons des réponses techniques. Nous voulons convaincre que nous sommes une entreprise citoyenne et, pour cela, notre image et notre taille nous imposent d'être exemplaires", conclut Vincent Quandal. Fin 2007, 709 restaurants avec un nouveau décor ?

 

 

2 >>Economie d'énergie

 

Au vu de l'évolution du coût de l'énergie, il serait pertinent d'anticiper les prochaines réglementations thermiques de 2010 (RT 2010 ) et 2015 (RT2015).

En particulier l'isolation des sols ( 50mm de polystyrène) et du toit bac acier 140 mm (laine minérale) nous semble particulièrement insuffisante.

Il est évident qu'un renforcement à ce niveau et un doublement des épaisseurs vous ferait bénéficier d'un retour sur investissement très rapide .

 

? Après la NRT 2000, la RT 2005

Comment combattre l'effet de serre ? Lors des conférences internationales de Kyoto et de Rio, il est apparu nécessaire de se pencher sur les bâtiments, responsables d'environ 25 % des rejets de GES. Traduction de cette préoccupation dans le droit français, la NRT 2000 est applicable à tout permis de construire depuis juin 2001. Cette “nouvelle réglementation thermique” impose au maître d'ouvrage de limiter la dispersion de l'énergie. Parmi les moyens pris en compte : l'isolation des sols et des toitures, le type de fenêtres, la ventilation, le système de production de chauffage et d'eau chaude sanitaire, le lieu de construction. “Cela nous a conduits à renforcer l'isolation de la dalle et de la toiture de nos restaurants”, commente Frédéric Hévin,“mais aussi, par exemple, à changer la couleur du complexe d'étanchéité sur le toit pour réduire l'absorption des UV”. De même, la mise en place de cellules régissant automatiquement l'éclairage en fonction du niveau d'éclairement naturel (et ce pour les différentes zones du restaurant) et l'utilisation de lampes à basse consommation électrique ou l'utilisation de leds dans différents secteurs d'enseignes, qui consomment moins et qui ont une durée de vie multipliées par 8, diminuant de fait la quantité de déchets de luminaires. En juin 2006, la RT 2005 est venue fixer de nouveaux objectifs à atteindre. ?

 

3>> Chauffage solaire

 

Nous aimerions que les capteurs solaires en option soient intégrés dès la construction dans le bâtiment.

L'amortissement sur investissement se situe autour de 5 à 8 ans sur ce type d'installation .

 

? Energies renouvelables

Depuis l'été 2005, McDonald's utilise l'énergie solaire pour la production d'eau chaude. Des panneaux thermiques sont installés sur les toitures des restaurants de Rubelles (Seine-et-Marne) puis de Dury-les-Amiens (Somme). Les sites sont volontairement choisis dans des régions au nord de l'hexagone afin d'évaluer l'efficacité de la solution dans des régions peu ensoleillées. "Même dans notre région, 52 % de nos besoins annuels en eau chaude sont couverts grâce aux panneaux solaires", témoigne Bo Staadal, franchisé à Amiens. L'évaluation technique et financière de ces expériences permet au département Construction d'identifier les conditions nécessaires à l'équipement des restaurants, notamment en termes de renforcement des charpentes et de reprises d'étanchéité.

 

Le coût de l'opération est d'environ 15 000 euros, dont une part peut être prise en charge par l'Ademe. "Depuis début 2007, tous les nouveaux bâtiments sont construits pour recevoir 20 mètres carrés de panneaux solaires. Les exploitants ont ainsi la possibilité d'opter pour cette solution", indique Frédéric Hévin. "Une entreprise comme la nôtre doit progresser sur les questions énergétiques. Installer des panneaux solaires est une façon simple de le faire", conclut Bo Staadal. ?

 

4 >>Aire de jeux pour enfant

 

Le positionnement de l'aire de jeux pour enfants et de la terrasse est proche et légèrement en contrebas du rond point des Perreyeux (15m environ ). Or celui ci enregistre un passage important de véhicules notamment de poids lourds en provenance de la zone industrielle .

En terme de pollution atmosphérique, de pollution sonore, et de sécurité, il nous semble qu'il aurait été plus opportun d'implanter cet espace fréquenté par des enfants plus à l'intérieur du site.

 

 

 

Nous espérons que vous prendrez en considération nos remarques et nous sommes prêts à vous soutenir dans une démarche constructive de Développement Durable.

 

 

 

Très cordialement

 

A Trélazé le 26 mai 2009

 

 

Michel GALISSON Président d'ADDULT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PS Nous nous permettons de faire connaître ce courrier à la presse, à la municipalité, et d'autres responsables de votre entreprise.

Publié dans Alimentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article