Reponse de M. Besnier aménageur guérinière quantinière

Publié le par addult

 

 

 

 

 

Nos réf :

AG/CD: 02 40 49 21 22

Objet:

TRELAZE

«

 

 

ZAC de La Guérinière»

Monsieur le Président,

ASSOCIATION ADDUL T

A l'attention de Monsieur le Président

5 place Gabriel Péri

49800 TRELAZE

Nantes, le 9 novembre 2012

Suite

 

à votre courrier du 6 juillet dernier, veuillez trouvez ci-après les réponses à

 

vos interrogations.

Tout d'abord, nous vous informons que nous n'avons absolument aucune obligation de délivrer

 

à

 

tous

les futurs acquéreurs un plan masse indiquant les constructions environnantes : il est de la

responsabilité de chaque constructeur de s'informer des évolutions possibles des projets qu'il

commercialise.

Nous vous rappelons que l'architecte de la ZAC a pour unique mission de conseiller les clients et les

constructeurs lorsqu'ils lui font une demande. Comme stipulé dans les compromis et dans les actes de

vente, chacun est libre de consulter le dossier de ZAC soit chez le notaire, soit en mairie.

Concernant l'information à la population sur le projet nous vous informons tout d'abord que des

panneaux du plan général de la ZAC ont été posés en différents points de l'opération.

De plus, une lettre d'information sur l'avancement du projet est transmis aux habitants le premier

mercredi de chaque mois et des réunions de quartier, en mairie et sur le chantier sont organisées au

minimum une fois par an pour répondre aux interrogations des habitants.

Nous ne voyons donc pas comment au travers de ces actions de communication l'image des

aménageurs, promoteurs peut être ternie !Il

Enfin, la création de jardins familiaux reste toujours d'actualité. Ces derniers seront situés le long de la

voie SNCF et leur réalisation dépendra de la maitrise foncière des terrains.

Espérant avoir répondu

 

à

 

vos interrogations.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, nos salutations.

SAS au capital de 800 000

 

N" SIRET 389 619

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article